Toute l'actu

Récupération d’énergie : un modèle d’économie circulaire qui monte !

Réduire ses consommations énergétiques, c’est réduire ses émissions de gaz à effet de serre, mais pas seulement ! C’est aussi maîtriser ses coûts et par conséquent améliorer sa performance et sa compétitivité !

Pourtant, s’il est vrai que le principal levier de l’efficacité énergétique consiste à réduire la consommation d’énergie, la récupération des énergies perdues constitue un gisement trop souvent insoupçonné.

C’est pourquoi la Direction régionale de l’ADEME, en partenariat avec le Centre technique des industries aérauliques et thermiques (CETIAT), la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Nice Côte d’Azur et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) PACA, proposait le 4 octobre 2019 à Sophia Antipolis, un séminaire sur le sujet : « Opportunités de valorisation de la chaleur fatale et énergie de récupération ».

C’était l’occasion pour les plus de 75 participants présents à cette matinée de découvrir la restitution des études d’opportunités réalisées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Normandie dans des entreprises et organismes de toute taille, l’exposé des bonnes pratiques en récupération de chaleur fatale, notamment sur les enjeux de conditionnement d’ambiance et de procédés, mais aussi les témoignages d’entreprises ayant mise en œuvre de telles installations.

Ce séminaire a également permis de mettre en avant les aides existantes pour accompagner les structures souhaitant étudier leur potentiel de récupération d’énergie, voire passer à l’action !

0

01 octobre 2019

Le Syndicat de valorisation et d'élimination des déchets nouvelle génération (SIVED NG) est lauréat de l'expérimentation Contrat de performance déchets ménagers et assimilés

Le SIVED NG est lauréat de l’appel à candidature national ADEME « Expérimentation contrat de performance déchets ménagers et assimilés ».

Cette expérimentation Contrat de performance déchets ménagers et assimilés (CPDMA) lancée par l’ADEME cherche à faire évoluer les modes de contractualisation de la gestion des déchets. Les objectifs visés sont de réduire les déchets, d’économiser les ressources en s’ouvrant à d’autres effets utiles comme le recyclage, la propreté, la logistique… Il s’agit de faire évoluer les contrats basés majoritairement sur le volume de déchets collectés et traités vers des contrats intégrant ces objectifs de prévention et de valorisation.

Les 5 collectivités lauréates vont bénéficier d’un accompagnement gratuit à l’élaboration d’un Contrat de performance déchets ménagers et assimilés. Il s’agira d’aider les collectivités à définir le programme fonctionnel des besoins et de les assister dans la conduite d’un dialogue compétitif. Les impacts et bénéfices réalisés par le CPDMA seront évalués, l’objectif final de cette expérimentation étant d’affiner un référentiel CPDMA avec des exemples concrets et inspirants pour les collectivités en charge de la gestion des déchets.

26 août 2019

Appel à proposition pour la rédaction de la synthèse d'activité de la Direction régionale

La Direction régionale de l’ADEME en Provence-Alpes-Côte d’Azur lance un appel à propositions pour sa synthèse d’activité 2019.

La date limite de réception des propositions est fixée au lundi 16 septembre 2019 à 12 heures exclusivement par courriel aux adresses suivantes : fanny.viot@ademe.fr et celine.bec@ademe.fr.

Fonds Air Bois de l'ADEME et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

L’ADEME en PACA et le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (CD 13) ont lancé, fin octobre 2018, un Fonds Air Bois en commun pour tout le département, couvert par le Plan de protection de l’atmosphère des Bouches-du-Rhône.

L’objectif de ce fonds est d’aider les particuliers, propriétaires occupants de leur logement et se chauffant principalement au bois, à se débarrasser de leur ancien appareil de chauffage (cheminée ouverte ou appareil antérieur à 2002), pour s’équiper d’un chauffage au bois performant (Flamme Verte 7 étoiles ou équivalent), via le versement d’une prime (qui vient s’ajouter au crédit d’impôt pour la transition énergétique et sans condition de ressources).

Le montant de cette Prime Air Bois est fixé à 50 % du coût de l’appareil (et de ses accessoires de raccordement), avec un plafond à 1 000 €. Elle est financée à 50 % par l’ADEME et à 50 % par le CD 13.

L’objectif est d’améliorer la qualité de l’air intérieur du logement, de moins polluer l’air extérieur, tout en faisant des économies grâce à un bien meilleur rendement.

Le Fonds Air Bois est ouvert de façon permanente, pour des demandes de particuliers, jusqu’en 2022.

Présentation du dispositif et adresse où retirer un dossier

Liste des appareils éligibles (registre Flamme Verte 7 étoiles et registre NFV)

30 avril 2019

Signature de la convention partenariale de déploiement de l’économie circulaire en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et lancement de la plateforme régionale de l’économie circulaire

Le 30 avril 2019, l’État, la Région, l’ADEME, la Chambre de commerce et d’industrie de Région (CCIR), la Chambre de métiers et d’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMAR) et la Banque des territoires ont signé une convention partenariale et lancé la plateforme régionale dédiée à l’économie circulaire pour accompagner les entreprises vers des nouveaux modèles économiques durables et compétitifs.

La convention partenariale a pour ambition le déploiement de l’économie circulaire auprès des acteurs économiques de nos territoires. Elle embrasse l’ensemble des dimensions de l’économie circulaire : offre et demande, gestion des déchets à travers une politique publique qui implique des acteurs institutionnels ayant une compétence ou agissant sur la prévention et la gestion des déchets, le développement durable et le développement économique.

Cette convention a pour objectif la mise en place d’un partenariat triennal qui s’appuiera sur les différents acteurs concernés au travers une plateforme régionale dédiée à l’économie circulaire qui se veut lieu de propositions, de coconstruction de solutions et d’outils pertinents pour faciliter les projets et les démarches en faveur de l’économie circulaire.
La signature de la convention, le 30 avril 2019, a mobilisé plus de 140 acteurs (entreprises, associations, collectivités territoriales et institutions publiques) et s’est poursuivie par le lancement de la Plateforme régionale de l’économie circulaire (PRECI) à travers un premier exercice de coconstruction de la PRECI avec les participants, organisé sous forme de World café : « Économie circulaire : quand tourner en rond prend tout son sens… Entreprises, territoires ! Venez partager et construire ».