Toute l'actu

Élus : le guide « Aujourd’hui mon territoire » est paru !

Après le succès de « Demain mon territoire », l’ADEME édite « Aujourd’hui mon territoire », un nouvel outil destiné aux élus désireux d’inclure l’environnement dans la gestion quotidienne de leur territoire.

Ce second guide regroupe 42 fiches actions. Ces fiches sont enrichies de nombreux retours d’expériences de communes et d’intercommunalités sur l’ensemble du territoire, en métropole et en outre-mer. Elles sont complétées du livret « Aujourd’hui mon territoire – Chiffres clés 2020 » qui vise à donner aux élus locaux, ainsi qu’à toutes les parties prenantes des territoires, une photographie de la transition écologique en France.

Le saviez-vous ?

La plateforme numérique de conseils et de services AGIR propose des solutions concrètes aux territoires qui veulent agir pour la transition. Ces solutions sont présentées dans un espace dédié aux collectivités.

13 novembre 2020

26 initiatives anti-gaspi en Provence-Alpes-Côte d’Azur !

Le réseau régional de lutte contre les pertes et le gaspillage alimentaire en Provence-Alpes-Côte d’Azur (REGAL’im), lancé en 2019 par les structures locales de l’ADEME, la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) et la Région, fête ses un an !

À cette occasion, la Coopération Agricole Sud, animatrice et coordinatrice du réseau, a souhaité mettre à l’honneur certaines initiatives locales visant à lutter contre le gaspillage alimentaire à travers un guide réunissant 26 initiatives anti-gaspi régionales.

Consulter le guide des initiatives anti-gaspi

Les ressourceries en région : publication de l’Observatoire 2020

L’Association régionale des ressourceries vient de publier l’Observatoire 2020 des ressourceries en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cet Observatoire synthétise les données des 21 structures régionales opérationnelles sur l’année 2019.

Quelques chiffres :

  • + 35 % de déchets collectés entre 2018 et 2019 ;
  • 367 ETP représentant 575 personnes ;
  • une part de réemploi à 38 % ;
  • un taux de valorisation globale de 92 %.

Pour en savoir plus, consulter la publication (PDF - 642.85 Ko)

Le saviez-vous ?

Les Ressourceries ont comme objectifs la réduction des déchets par le réemploi/réutilisation puis recyclage, et la création d’emplois locaux. Elles mettent en œuvre 4 onctions sur leur territoire : la collecte, la vente, la valorisation et la sensibilisation.

Consulter la vidéo « C'est quoi une ressourcerie ? »

19 octobre 2020
Mots clés :

Conseils sur le broyage-paillage des déchets verts

Une série de fiches conseils pour bien gérer ses déchets végétaux dans une logique circulaire, avec un zoom sur le broyat, comment le produire, pourquoi et comment l’utiliser en paillage…

08 octobre 2020

Fonds Air Bois de l'ADEME et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

L’ADEME en Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (CD 13) ont lancé, fin octobre 2018, un Fonds Air Bois en commun pour tout le département, couvert par le Plan de protection de l’atmosphère des Bouches-du-Rhône. Il est ouvert de façon permanente, pour des demandes de particuliers, jusqu’en 2022.

Ce Fonds vise à aider les particuliers, propriétaires occupants de leur logement et se chauffant principalement au bois, à se débarrasser de leur ancien appareil de chauffage (cheminée ouverte ou appareil antérieur à 2002) pour s’équiper d’un chauffage au bois performant (label Flamme Verte 7 étoiles* ou équivalent) via le versement d’une prime (sans conditions de ressources).

Le montant de cette Prime Air Bois est fixé à 50 % du coût de l’appareil (et de ses accessoires de raccordement), avec un plafond à 1 000 €. Elle est financée à 50 % par l’ADEME et à 50 % par le CD 13. Cette prime est par ailleurs cumulable avec d’autres aides publiques, notamment celles de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), ainsi qu’avec le dispositif « MaPrimeRenov’ » de l’État.

L’objectif global est d’améliorer la qualité de l’air intérieur du logement, de moins polluer l’air extérieur, tout en faisant des économies grâce à un bien meilleur rendement.

À mi-parcours, ce sont déjà plus de 2 250 dossiers qui ont été reçus et instruits par le CD 13. Quant aux 1 991 appareils effectivement remplacés en juin 2020, ils permettaient déjà d’éviter, selon une étude d’Atmosud, les émissions dans l’air de 41 t/an de méthane (CH4), 42 t/an de poussières (PM10) et 43 t/an de particules fines (PM2,5).

Présentation du dispositif et adresse du formulaire de dépôt de dossier

► *Site de Flamme Verte, pour la liste des appareils éligibles

01 octobre 2020

Appel à projets Mobigaz : entreprises, améliorons la qualité de l’air en région !

Ce 30 septembre, l’ADEME et GRDF ont lancé l’appel à projets « Mobigaz » pour accélérer l’implantation de nouvelles stations publiques distribuant du GNV afin d’améliorer la qualité de l’air dans la région. « Mobigaz » vient compléter l’aide d’ores et déjà mise en place par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L’appel à projets est conçu pour inciter des entreprises à développer un partenariat autour de l’utilisation du GNV pour leurs véhicules et particulièrement dans les zones soumises à un Plan de protection de l’atmosphère (PPA).

À qui s’adresse « Mobigaz » ?

Cet appel à projets s’adresse :

  • avant tout, aux entreprises locales de transport de marchandises, de voyageurs et aux entreprises de BTP ;
  • au-delà, à toutes les entreprises en charge de livraison de dernier kilomètre, dont les accès aux centres-villes et aux futures Zones à faibles émissions (ZFE) demeurent indispensables.
Comment ça fonctionne ?

Des aides soutiendront les partenaires qui réalisent l’acquisition d’un ou plusieurs véhicules GNV. En contrepartie de ces aides, les partenaires s’engagent à faire émerger, dans le cadre du même projet, au moins une nouvelle station GNV/BioGNV sur le territoire de la région. Afin de garantir une certaine viabilité économique au futur exploitant de la station, les transporteurs bénéficiaires des aides doivent s’engager à s’avitailler dans cette même station durant une durée de 3 ans minimum.

Et en pratique, ça donne quoi ?

Au niveau des usages et de leurs impacts, l’utilisation du GNV et du BioGNV permet à tous les véhicules, quelle que soit leur génération, d’obtenir la vignette Crit’Air 1, un certificat qualité de l’air les autorisant à circuler lors des pics de pollution et dans les ZFE. Les véhicules GNV permettent de réduire de 50 % le bruit par rapport à un moteur diesel.

Informations, modalités de dépôt de dossier et contacts (PDF - 793.72 Ko)

29 septembre 2020

L’appel à projets ProValoTri 2021 est ouvert !

L’ADEME et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur viennent de lancer la 3e édition de l'appel à projets ProValoTri.

ProValoTri vise à soutenir le développement d’un réseau d’installations performantes tout au long de la chaîne de valeur des déchets d’activités économiques et du BTP. Ces installations doivent permettre d’atteindre un objectif de réemploi ambitieux et des taux de valorisation élevés.

Cet appel à projets est ouvert à tout type de structure attestant une existence légale (entreprises, collectivités, associations), implantée ou souhaitant s’implanter – pour le projet –, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il n’est pas ouvert aux particuliers.

Toute la procédure est dématérialisée : le descriptif de l’appel à projets et les documents à transmettre au jury sont disponibles sur la plateforme AGIR et sur le site de la Région.

Chaque dossier doit être :

  1. déposé en ligne sur la plateforme AGIR de l’ADEME ;
  2. envoyé par mail à la Région à mlraynaud@maregionsud.fr.

Date limite de dépôt des candidatures : 10 décembre 2020, 11 h 30.

24 septembre 2020

L’appel à projets Filidéchet 2021 est lancé !

Ce 15 septembre 2020, l’ADEME et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont lancé l’appel à projets Filidéchet 2021.

L’appel à projets Filidéchet 2021 vise à promouvoir des projets innovants et expérimentaux présentant un fort potentiel de reproductibilité. Ces projets doivent concourir de façon concrète à l’économie des ressources et au développement des filières locales de valorisation des déchets.

Ses principaux enjeux :

  • permettre la mise en œuvre des projets d’économie circulaire en région ;
  • favoriser la mutation du système productif régional vers des procédés moins impactant pour l’environnement et plus économes en ressources ;
  • soutenir l’amélioration de la performance environnementale des produits en développant le principe d’écoconception et d’affichage environnemental ;
  • favoriser l’émergence de filières de valorisation innovantes ;
  • réduire le recours aux ressources naturelles.

Pour répondre à ces enjeux, l’appel à projets est décomposé en 2 volets :

  • volet 1 : Produire en économisant les ressources ;
  • volet 2 : Favoriser des projets innovants de valorisation locale de la matière.

Il est ouvert à tout type de structure attestant une existence légale (entreprises, collectivités, associations), implantée ou souhaitant s’implanter – pour le projet – en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il ne s’adresse pas aux particuliers.

Les candidats ont jusqu’au 30 novembre 2020 pour soumettre leur pré-candidature.

Consulter l’intégralité de l’appel à projets et les modalités pratiques associées

17 septembre 2020

Méthanisation : un nouveau site Web pour la filière régionale

Ce 1er septembre 2020, le consortium Métha’Synergie a lancé son nouveau site Web dédié à la méthanisation en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Véritable boîte à outils à disposition des porteurs de projets, le site de Métha’Synergie réunit l’actualité de la filière, de la documentation et des outils pratiques pour mieux appréhender les étapes du montage de projet.

0

Au niveau régional, la filière est émergente et son potentiel de développement constitue un véritable enjeu pour atteindre les objectifs fixés dans les différents schémas et plans régionaux.

Ce consortium réunit les acteurs institutionnels et professionnels de la filière méthanisation en Provence-Alpes-Côte d’Azur : l’ADEME, la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, GRTgaz, Grdf, les Chambres d’agriculture et le Geres. Il a vocation à accompagner des porteurs de projets qui souhaitent s’engager dans un projet de méthanisation de leur matière organique résiduelle et, ainsi, à répondre aux enjeux énergétiques du territoire.