Expertises

Des expertises fondées sur le collectif et la transversalité

L’expertise de l’ADEME s’appuie sur la construction collective et le partage de visions communes.

Elle est le fruit du travail constant de ses agents. Elle s’appuie sur les services centraux autant que sur les directions régionales (avec une ouverture à l’international). Elle s’enrichit de ses liens avec des réseaux d’acteurs.

Grâce à une approche systémique, l’ADEME peut, dans la mesure du possible, tenir compte de l’ensemble des problématiques environnementales et de développement durable. L’approche systémique permet également de se fonder sur des éléments techniques, économiques, financiers et sociologiques. Elle intègre également les potentielles évolutions et permet d’exploiter l’ensemble les leviers d'aides à la décision.

L’éclairage de la direction régionale

Brigitte Guibaud, coordinatrice du pôle Transition Énergétique, et Bernard Vigne, coordinateur du pôle Déchet & Économie circulaire, confrontent quotidiennement leurs expertises aux spécificités propres à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« L’ADEME en région Provence-Alpes-Côte d’Azur est confrontée au caractère très contrasté de son territoire. Dans les zones de montagne, les besoins en chauffage sont importants, sur des périodes assez longues. Sur la côte, les besoins de chauffage sont moindres et il y a une nécessité de rafraichissement. La densité de population est elle aussi très importante sur la côte et plus faible dans le nord de la région. Ces différences impliquent d’envisager des installations différentes, et conduisent l’ADEME à adapter son accompagnement. Dans le nord de la région, l’Agence soutient la création de réseaux de chaleur Biomasse (à Embrun et à Briançon par exemple). Elle aide à structurer l’approvisionnent en bois des chaufferies bois. En zone littorale, les projets que nous soutenons sont plus souvent des réseaux de chaleur et froid, notamment liés à la thalassothermie. Il s’agit de gros projets, comme Thassalia et Massileo à Marseille, qui sont portés avec les opérateurs énergétiques. Un appel à projet régional fonds chaleur permet d’aider les investissements dans les EnR thermiques : biomasse, géothermie, récupération d’énergie et solaire. Nous soutenons également les projets qui conduisent à l’amélioration de la qualité de l’air. Le Fonds Air-Bois, dans les Bouches-du-Rhône, incite les particuliers à remplacer leur vieille installation de bois individuels par un équipement plus performant, qui réduit les émissions de poussières. »

Brigitte GUIBAUD, Coordinatrice du pôle Transition Énergétique

« Il existe des spécificités régionales lorsque l’on évoque la gestion des déchets en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec ses 133 ports, et ses trois départements littoraux, le territoire est sensible à la problématique des déchets maritimes. Il était donc naturel que nous soutenions l’opération ports propres, une certification aujourd’hui développée à l’échelle européenne. Dans ce cadre, la direction régionale de l’ADEME en Provence-Alpes-Côte d’Azur finance notamment des mini-déchèteries portuaires afin que les déchets ne se dispersent pas en mer. D'autre part, les habitats secondaires étant nombreux dans la région, cela génère de nombreux déchets du BTP, accompagnés parfois de ce qu’on appelle des dépôts sauvages. L'ADEME apporte des financements afin de favoriser la réduction et le réemploi de ces déchets. En outre, l’appel à projet FILIDECHET, à destination des entreprises proposant des filières innovantes de valorisation des déchets, est renouvelé tous les ans. Enfin, nous sommes très fiers de l’Observatoire régional des déchets (ORD) dont l’ADEME était l’initiatrice, et qui a su conserver une gouvernance collégiale assurée par l’ADEME, la DREAL, et le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est un outil dynamique qui permet d’acquérir et d’améliorer notre connaissance en matière de gestion des déchets, suivre l’impact de la politique régionale et alimenter en données fiables au niveau national. »

Bernard VIGNE, Coordinateur du pôle Déchet & Économie circulaire